Une nouvelle espèce nuisible : l’écolo au fusil entre les dents !

21 mars 2016

Je ne pensais pas qu’une partie du mouvement écologiste tomberait aussi bas. Je n’imaginais pas que des écologistes – ces amis de la nature qui méritent en général cette appellation – pourraient en appeler au massacre d’un animal emblématique. D’un grand prédateur nécessaire à l’équilibre des écosystèmes. D’une espèce protégée dans de nombreux pays du monde, notamment en Europe…

Je ne désirais pas voir cela… L’écologie a de nombreux ennemis : elle en trouve aussi dans ses rangs. Ces traîtres se réclament de l’étiquette « verte » pour mieux assassiner le Beau et la Vie. J’ai honte en songeant à eux. À la vérité, ces « infiltrés » ne sont évidemment pas écologistes. Comme dans les contes pour enfants, ils ont volé la peau des « bons ». Ils ont revêtu la défroque et ils avancent cachés en essayant de faire croire au Petit Chaperon rouge qu’ils sont Mère-grand.

Mère-grand, Chaperon rouge : on a compris qu’il s’agit du loup. L’objet de ma colère est une motion intitulée « Loup et pastoralisme ». Ce texte a été présenté pour adoption par un groupe Europe-Écologie les Verts de la Région PACA. Il porte la signature d’une douzaine de camarades massacreurs. (Je n’ai pas d’autre adjectif à ma disposition.)

Après avoir « réaffirmé son engagement sans faille en faveur du pastoralisme présent depuis des millénaires dans nos espaces montagnards » ; après avoir loué l’activité pastorale qui « joue un rôle essentiel de structuration des milieux naturels » et génère des « bénéfices environnementaux » augmentés d’une « dimension culturelle » comme la transhumance inscrite au patrimoine culturel mondial de l’humanité par l’UNESCO, ladite motion se met à casser du loup comme seule une bande de chasseurs en manque d’hémoglobine peut oser s’adonner.

Le document, signé par une douzaine de membres d’Europe-Écologie les-Verts, « rappelle » que les grands prédateurs ne sont qu’un indicateur de la biodiversité « parmi d’autres ». Il « constate l’échec de la politique actuelle de cohabitation forcée avec le loup imposée aux éleveurs ». Il enchaîne avec une kyrielle de contrevérités, selon lesquelles les attaques du loup sont surtout dirigées contre les troupeaux que le berger garde le mieux, et avec des chiens ; selon lesquelles les pertes d’animaux domestiques augmentent en flèche (de « 200 à plus de 9 000 », dont plus de 3 400 pour les seules Alpes-Maritimes) ; et ainsi de suite.

Il ne fallait pas, dit la motion, placer le loup sous le statut d’espèce strictement protégée. Ce prédateur prolifère follement. Il colonise sans cesse de nouveaux territoires. Il est rusé et opportuniste. Il adapte son comportement sanguinaire à tous les cas de figure ; et – last ut not least – « demain il en ira sans doute de la sécurité des personnes ». Le syndrome du Petit Chaperon rouge ! Le fantasme du loup dévorateur d’enfants ! Ils osent ! Ils ne s’interdisent aucune manipulation des esprits, aucune absurdité éthologique ou écologique !

On imagine ce texte rédigé, non pas par des membres d’un parti écologiste, mais par un quarteron déchaîné de Christian Estrosi et d’Éric Ciotti en mal de démagogie…

La conclusion vient d’elle-même : « Il est temps de changer radicalement de paradigme. » « Ce n’est pas aux éleveurs de s’adapter à la prédation, mais au loup de s’adapter au pastoralisme. » Par les moyens du fusil, du piégeage, de l’empoisonnement ou de toute autre méthode (« par tous moyens létaux », peut-on lire), il importe de « rendre la prédation sur troupeaux la plus meurtrière possible pour la meute ».

On ne saurait être plus clair : tuez-les tous ! Massacrez-les ! Faites pisser le sang de la Bête, exterminez le diable réincarné ! Le texte dont je parle est moyenâgeux, et c’est néanmoins une motion soumise au groupe EELV de la Région PACA ! Cette page mortifère réclame le déclassement du loup de son statut d’espèce protégée par la Convention de Berne. Elle exige que les prédateurs soient abattus en toute occasion, et pas seulement « effarouchés », et pas uniquement par « dérogation ». Elle désire renforcer la mission de « régulation » confiée au célèbre corps de Louvèterie fondé sous Charlemagne. Elle organise, elle planifie, elle réglemente la mort du loup.

On me dit que, parmi les signataires, figurent des membres de la Confédération paysanne. Je n’en suis pas étonné : José Bové, l’un des piliers de ce syndicat, incarne lui aussi un anti-loup enragé.

Il ne resterait plus maintenant, pour rehausser le prestige de ce qui reste des Verts, qu’à voir fleurir d’autres motions de la même eau – ou du même sang. Supposons qu’après PACA, divers groupes régionaux doivent se prononcer sur les textes analogues. En Auvergne-Rhône-Alpes, sur le massacre des bouquetins atteints de brucellose. En Bourgogne-Franche-Comté ou dans le Grand Est, sur la destruction des lynx. Dans le Nord, sur l’éradication des corbeaux ou des cormorans. En Midi-Pyrénées, sur l’abattage des derniers ours. En Aquitaine, sur l’encouragement des corridas. En Bretagne, sur l’extermination des dauphins qui mangent les poissons des pêcheurs. Et ainsi de suite…

Les déferlements de bêtise et de méchanceté sont difficiles à encaisser. Quand ils émanent de groupes écolos qui aspirent à des carnages aux dépens des plus admirables espèces, ils deviennent insupportables. J’ose espérer que ce qui reste d’amoureux de la nature dans les rangs d’Europe-Écologie les-Verts saura faire taire les parasites qui prennent possession de ce parti politique.

L’épisode est douloureux. Il m’aura au moins permis de faire la connaissance d’une toute nouvelle espèce nuisible : l’écolo au fusil entre les dents.

This entry was posted in écologie, politique. Bookmark the permalink.

13 Responses to Une nouvelle espèce nuisible : l’écolo au fusil entre les dents !

  1. martine says:

    Sur le même sujet, un article de Gérard Charollois, avec le texte de la motion et les signataires. C´est toujours bon de savoir qui a signé ce torchon infect. Au fait, y aurait-t-il eu des pots de vin ?!!!
    http://gerardcharollois2017.fr/

  2. raffaella says:

    Bonjour,
    je n’ai trouvé nulle part cette motion, est-il possible d’avoir une source officielle?
    EELV et EELV PACA ne la mentionnent aucunement.
    Je vous remercie

    Raffaella

  3. lamoureux says:

    J ai pris autant de plaisir a lire cet article qui défend les loups, que j ai ete déçue d’apprendre tout ce Qu il contient de cruauté, de lâcheté, d’ignorance, d’hypocrisie, d’inconscience. Je suis scandalisee et ecoeuree de constater que nous vivons, dorénavant, dans un monde qui souhaite la fin de tous les animaux, quels qu ils soient, alors que le seul animal dangereux.et.nuisible reste et restera toujours l’HOMME…..

  4. martine says:

    Etre massacré par un chasseur ou dans un abattoir, c´est sanglant bonnet et bonnet sanglant !
    Une pétition de L214, qui fait un travail formidable. Sans ses enquêteurs, personne n´aurait su ce qui se passait dans les abattoirs d´Alès. Et l´horreur continue, dans l´indifférence pratiquement générale.

    http://www.l214.com/enquetes/2016/abattoir-made-in-france/mauleon/?utm_source=Association+L214&utm_campaign=f67b47477b-Enqu_te_Maul_on3_29_2016&utm_medium=email&utm_term=0_2859894380-f67b47477b-194945129#petition-block

  5. terrienne says:

    Les humains dans leur grande majorité , sont dans un état de décrépitude avancée !
    Peut-on imputer ce fait aux aérosols qui hantent nos cieux , à la bouffe qui détruit nos intérieurs , aux ondes qui pourrissent nos jours et nos nuits ou à l’ensemble .
    Toujours est-il que les humains sont dégénérescents . L’espèce est fichue !
    Est-ce un mal ? NON
    Ce qui est lamentable en revanche , est que cette bestiole à deux pattes prenne tout le vivant en otage , le détruisant à qui mieux-mieux .
    Font-ils un concours ? A celui qui se montrera le plus minable , le plus malfaisant, le plus pervers ….
    Ils creusaient déjà les abysses à la pelle , maintenant , ils ont enclenché la vitesse supérieure : ils les creusent à la pelleteuse ….

  6. terrienne says:

    On peut observer que tous les bons sont isolés , dispersés mais que tous les mauvais se regroupent pour détruire en coeur , ce qui leur donne un avantage .

  7. Yves says:

    Évidemment Yves Paccalet ne fait pas dans la nuance, c’est son tempérament qu’on apprécie tant…Pourtant cela m’attriste que des gens de valeur comme lui et comme Jose Bovet ne puissent pas trouver un terrain d’entente. Les éleveurs ont une vie impossible il faut le reconnaître et on ne peut quand même pas les sacrifier.

  8. pioche eric says:

    Vous avez raison sur ce point.d’ ailleurs noussinconnus du bataillons, quand on

  9. pioche eric says:

    Vous avez raison sur ce point. Nous les inconnus du bataillon, et je ne le répéterai jamais assez, quand on pose des questions à des personnes de notoriété qui prétendent défendre la nature ou non, souvent personne ne nous répond. Alors comment voulez-vous que, dans ce monde où seul les élites sont entendues, que les choses changent, dans cette société ou règnent l’ individualisme et la peur. franchement il faut qu’on arrête de déconner, sinon on va tous y passer. Ce n’ est pas les belles paroles qui changeront le monde, quand le sort de l’ un indiffère l’autre chaque jour davantage.

  10. sergio69 says:

    Les passions de la présidentielle étant retombées, je reviens sur ce texte, remarquablement écrit comme toujours cher Yves. D’accord sur un point dans votre choix de soutenir Macron et En marche, celui d’éviter à la France la honte FN à l’égard du monde et un désastre à l’échelle nationale. D’accord aussi sur votre avis sur Mélenchon, tribun non dénué de talent, ni de convictions mais emporté par une passion violente dont on devine qu’elle n’exige que des ralliements et aucune alliance. Quant à Fillon, on se demande quelle pulsion névrotique l’a fait s’accrocher à sa candidature comme une moule à son rocher, après que la France entière a compris à quel point il trahissait l’héritage de De Gaulle dont il se réclamait.
    Mais restons lucides, Macron a appliqué avec succès ce qu’il a appris dans le business: il a fait une fusion-acquisition sur Bayrou puis lancé une OPA sur les LR et le PS, tout ça avec une campagne de com’ d’envergure. Au final, un LBO (achat d’actions par effet levier sans engager beaucoup de thune) d’une rare efficacité sur les électeurs, avec seulement 5% des inscrits en faveur de son programme. Chapeau l’artiste si ce n’était que du spectacle ! Hélas, il s’agit bien de nous avec une politique qui ne changera rien aux difficultés des plus défavorisés et précaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *